Mis à jour : 09 septembre 2019

Bourse Twamaya Ya Maudu

Edition 2019

 

Pour la 5ième année consécutive, la MECK Moroni en partenariat avec l’UMECK a nominé 25 lauréats pour l’édition 2019.

Plusieurs ministres (dont celui des finances et de l’économie), le gouverneur de la banque centrale, des cadres du pays, des représentants de l’université des Comores, des représentants diplomatiques, des notables et familles des lauréats  ont honoré de leur présence à la remise des bourses Twamaya ya Maudu.

Trois critères étaient pris en compte par le jury d’excellence pour départager les candidats.

L’obtention d’une mention au Bac ou à la licence, la situation économique du candidat et la cohérence du projet (les études à faire).

La directrice de la MECK Moroni a expliqué oh combien l’éducation est importante pour le développement du pays, « nous avons une jeunesse dynamique et qui a besoin d’être soutenue pour réussir, j’espère qu’en 2020, l’Etat fera en sorte que tous les lauréats  bacheliers et licenciés  avec mention bénéficieront directement d’une bourse ».

Le Directeur général de l’Union des MECK   a réitéré les félicitations à l’endroit des jeunes retenus pour cette édition 2019 et a appelé les autres candidats de se préparer pour les prochaines éditions.

Il a aussi rappelé  le rôle de l’éducation en montrant que la vision du chef de l’Etat et l’émergence à l’horizon 2030, il ne peut  y avoir une émergence économique sans une jeunesse bien formée et à la pointe du savoir et de la technologie. Il a conclu en appelant les lauréats à comprendre leurs statuts «  vous êtes les ambassadeurs de notre pays à l’étranger, votre comportement est le reflet de l’image de la nation ».

L’argentier du pays, Said Ali Chayhane a expliqué l’importance que requiert  ce projet  pour le gouvernement raison pour laquelle ils se sont toujours mobilisés pour sa réussite. Il a aussi appelé l’ensemble de la population à ne pas garder de la liquidité dans les foyers mais plutôt à venir épargner dans le réseau MECK et créer par la suite des activités génératrices de revenus.

 

Youssouf Ben Allaoui,

Chef du Service Communication-Marketing

 

Mis à jour : 27 avril 2019

Communiqué

Chers compatriotes,

 

Les graves intempéries qui viennent de frapper  le pays dans la nuit du 24 avril 2019 nous ont tous surpris par leur soudaineté et par la gravite des dégâts causés. De nombreuses familles ont beaucoup perdu de leurs biens les plus nécessaires mais aussi les plus chers et les entreprises et les régions ont vu leurs équipements détruits ou gravement endommagés.

Ce qui vous affecte aujourd’hui, nous affecte tous et je tiens à vous exprimer, au nom de l’ensemble des élus et salariés du réseau MECK et à mon nom personnel, notre tristesse, notre soutien et notre solidarité.

Assoumany ABOUDOU


Le Directeur Général de l’UNION DES MECK

LANCEMENT MVOLA COMORES
by AHAMADA BEN ALI
Mis à jour : 27 avril 2019

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Telma Comores, 1er opérateur privé en Union des Comores, en partenariat avec l'Union des MECK, annonce le lancement commercial du 1er service de transfert d'argent mobile aux Comores : l'offre MVOLA - Mobile Money.

A l'instar du Kenya en 2007 et Madagascar en 2010, l'Union des Comores se dote du moyen le plus simple et rapide de transfert d'argent directement depuis un téléphone mobile.

Mis à jour : 03 avril 2019

Dans le cadre du Programme d’Appui au Financement du Secteur Productif financé par l’AFD, une convention de crédit a été signée le mardi 20 mars 2019 à l’Hôtel Retaj.

Son Excellence Mme Jacqueline Bazza-Mazzoni, Ambassadrice de France aux Comores, M. Omady Sidy, Président du Conseil d’Administration de l’Union des Mutuelles d’Epargne et de Crédit Ya Komor (U-MECK), un des bénéficiaires du programme, et Mme Bénédicte Brusset, Directrice de l’Agence Française de Développement (AFD), ont signé une convention de crédit pour un montant d’un 1,5 d’euros (soit environ 738 millions de francs comoriens). Cette ligne de crédit (prêt de l’AFD à l’U-MECK qui devra le rembourser) permettra à l’U-MECK d’augmenter son offre de prêts à ses clients générant de la valeur ajoutée aux Comores, notamment dans les de secteurs de l’agriculture, l’élevage, la pêche, et l’artisanat.

Cette signature marque une étape supplémentaire dans le programme AFSP après la signature de 4 conventions. Les deux premières sont destinées à financer le renforcement structurel de l’URSA et de l’Union des Mecks, à travers deux subventions respectivement de 500 000 et 600 000 euros (soit 246 millions de francs comoriens et 295 millions de francs comoriens). La troisième convention vise à accompagner la Banque Centrale des Comores dans la capitalisation des bonnes pratiques de financement du secteur productif, au travers d’une Subvention de 400 000 euros (soit environ 197 millions de francs comoriens). La quatrième d’un million d’euros (soit environ 492 millions de francs comoriens) permettra à l’URSA d’augmenter son offre financière à destination du secteur productif.

Le programme AFSP se fixe deux grands objectifs :

- Accompagner deux institutions financières décentralisées (IFD), l’Union des Meck et l’Union Régionale des Sanduk d’Anjouan, dans le financement du secteur productif : ce volet prévoit notamment le développement de nouveaux types de crédits et la formalisation de partenariats avec des structures d’accompagnement pour aider les Très Petites Entreprises (TPE) et les Petites et Moyennes Entreprises (PME) à formaliser et faire grandir leurs projets ;

lire la suite...
Mis à jour : 26 décembre 2018

C’est devant une foule nombreuse venue des différentes localités des régions de Mboinkou, Mitsamiouli et Hamahamet que la Direction Générale de l’Union des Meck et la MECK Mitsamiouli ont procédé à l’inauguration du point de service de la MECK Mitsamiouli à Chézani. Ce fut le samedi 22 décembre dernier

Située au Nord-est de la Grande Comore, à mi-chemin entre Mitsamiouli et Mbeni, Chézani est le Chef-lieu de la région de Mboinkou. La ville regroupe sept localités pour une population estimée à 15 000 habitants dont l’activité principale est l’agriculture et la pêche. La ville vit également des transferts de sa diaspora, essentiellement de France.

lire la suite...